Présentation auteurs : Louis-Philippe Dalembert

Partons à la découverte de Louis-Philippe Dalembert. 

LouisPhilippeDalembert©LaurenceLamoulie

Louis-Philippe Dalembert garde un amour intact pour son île natale Haïti. Poète, grand voyageur, il est né en 1962 à Port-au-Prince et s’est finalement installé à Paris où il a fait aussi ses études. Sa thèse soutenue à la Sorbonne Nouvelle  sur l’écrivain Alejo Carpentier, porte déjà l’attirance vers les littératures d’Amérique latine.

L’auteur reçoit en 2017 le prix du Livre de France Bleu, et le prix Orange pour « Avant que les ombres s’effacent ». Il fait découvrir à ses lecteurs l’histoire d’un décret-loi voté dès 1939 par l’Etat Haïtien offrant passeports et sauf-conduits aux juifs persécutés.  Avec le talent incontesté d’un conteur plein d’humour et de finesse, il raconte l’histoire du docteur Schwarzberg, juif allemand qui fuit l’Allemagne, pour s’installer dans l’une des premières républiques indépendantes des Caraïbes. C’est le roman optimiste d’un homme qui a gagné la liberté et qui porte un nouveau regard sur l’île natale de Dalembert.

Sa dernière publication

41aJl1OJt+L._SX195_

En guise de prologue à cette fresque conduisant son protagoniste de Lódz, en Pologne, à Portau-Prince, l’auteur rappelle le vote par l’État haïtien, en 1939, d’un décret-loi de naturalisation in absentia, qui a autorisé ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à des centaines de Juifs, leur permettant ainsi d’échapper au nazisme. Avant d’arriver à Port-au-Prince – à la faveur de ce décret – au début de l’automne 1939, le docteur Ruben Schwarzberg, né en 1913 dans une famille juive polonaise, a traversé bien des épreuves. Devenu un médecin réputé et le patriarche de trois générations d’Haïtiens, il a peu à peu tiré un trait sur son passé. Mais, quand Haïti est frappé par le séisme de janvier 2010 et que la petite-fille de sa défunte tante Ruth – partie s’installer en Palestine avant la deuxième guerre mondiale – accourt parmi les médecins et les secouristes du monde entier, il accepte de revenir pour elle sur son histoire familiale.

Éditions Sabine Wespieser
Parution : Mars 2017

 

Son programme

Vendredi 17 novembre à 18h00
Soirée inaugurale
Médiathèque Jean Falala à Reims

Samedi 18 novembre à 11h00
Médiathèque de Cormontreuil

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Ryoko Sekiguchi

Découvrez Ryoko Sekiguchi poétesse et traductrice japonaise.

ryoko copyright, Felipe Ribon

© Felipe Ribon

Née au cœur de Tokyo, dans la maison de ses grands-parents maternels, elle est profondément marquée par son grand-père, éditeur, cultivé et généreux. Ryoko Sekiguchi commence à écrire très jeune. Son œuvre littéraire, riche et subtile est parcourue par de nombreuses influences. Parfaitement bilingue japonais français, elle traduit dans les deux sens : des mangakas en français et des auteurs contemporains comme Jean Echenoz ou Patrick Chamoiseau en japonais. Elle vit à Paris depuis 1997 et écrit maintenant directement en français.

 

Sa dernière publication

images

Il faut entendre le titre La Voix sombre dans les deux sens possibles. La tristesse, mais aussi la disparition. Ce livre est en effet une suite de pensées sur ce qu’il reste d’une voix quand celle ou celui à qui elle appartenait n’est plus. Qu’est-ce qu’une voix enregistrée ? Qu’est ce que la trace que laisse une voix ? est-elle matérielle, corporelle ? Et de là, le livre s’étend à l’image, aux odeurs, et puis il devient une réflexion sur l’absence, la mort.

Éditions P.O.L
Parution : Novembre 2015

 

Son programme

Jeudi 23 novembre à 18h00
Bibliothèque de Mouzon

Vendredi 24 novembre à 18h00
Bibliothèque de Bar-le-Duc

Samedi 25 novembre à 17h30
Médiathèque de Mulhouse

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Takis Theodoropoulos

Direction la Grèce à la découverte de l’’un des chefs de file de la nouvelle génération des romanciers grecs : Takis Theodoropoulos. 

TAKIS(c) DR

Journaliste et écrivain, Takis Theodoropoulos nourrit son inspiration aux sources de l’Antiquité, qu’il revisite avec drôlerie et érudition. L’histoire grecque forme la matière de plusieurs de ses romans. Le passé dialogue avec le monde actuel, comme dans Les Sept vies des chats d’Athènes (2003), conte philosophique et satire politique, où les grands philosophes se réincarnent en chats de gouttière ! Dans L’invention de la Vénus de Milo, cap sur l’île des Cyclades en 1820 et sur les péripéties romanesques de la célèbre statue aujourd’hui au Louvre.

Auteur d’une dizaine de romans et d’essais, traduits en plusieurs langues, ancien président du Centre national du livre grec et éditeur, Takis Theodoropoulos a reçu plusieurs distinctions. Des histoires pleines de malice, d’humanité et d’humour. Et beaucoup de lumière grecque.

Sa dernière publication

CVT_Le-va-nu-pieds-des-nuages_6112

En 423 avant JC, année de la première représentation des Nuées, Socrate n’était pas encore le célèbre philosophe qu’il deviendra. Certes reconnu par le petit cercle de ses disciples pour la subtilité de ses raisonnements, il ne jouissait alors d’aucun prestige, d’aucune notoriété. La pièce d’Aristophane fut un échec, qui mortifia son auteur. Pourquoi le dramaturge a-t-il mis en scène cet inconnu ? C’est ce que Takis Théodoropoulos, avec l’ironie et l’érudition qu’on lui connaît quand il s’agit de décaper les figures antiques, va développer à loisir en écrivant l’histoire de cette comédie.

Éditions Sabine Wespieser
Parution : Avril 2012

 

Son programme

Vendredi 24 novembre à 18h30
Bibliothèque de Bourgogne

Samedi 25 novembre à 17h00
Bibliothèque de Romilly

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Lyonel Trouillot

Romancier et poète, intellectuel engagé, acteur passionné de la scène francophone mondiale,  nous vous laissons découvrir Lyonel Trouillot. 

Trouillot_Lyonel ©Marc Melki

Professeur, journaliste, il devient vite une figure marquante de la vie littéraire haïtienne. Il fonde des revues et anime le collectif des Cahiers du Vendredi. Auteur de romans, il a aussi publié de nombreux poèmes, ainsi que des chansons. Intellectuel engagé, il s’engage contre la dictature. Il évoque la répression d’une manifestation à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance d’Haïti (Bicentenaire). Il aborde le registre de l’intime dans d’autres écrits, sans renoncer à son engagement social comme L’Amour avant que j’oublie ou Yanvalou pour Charlie. Kannjawou (2016), son dernier roman, dénonce la situation sociale, politique et morale de son pays, dans un monde du chacun pour soi. Auteur haïtien majeur, ce tribun à la voix rauque et chaleureuse est aussi un acteur passionné de la scène francophone mondiale

Sa dernière publication

9782330058753

Cinq jeunes gens à l’orée de l’âge adulte rêvent en vain d’avenir dans le misérable quartier de la rue de l’Enterrement, proche du grand cimetière où même les morts doivent lutter pour se trouver une place. Confrontés à la violence des rapports sociaux et aux dégâts causés par des décennies d’occupation militaro-humanitaire dans leur pays placé sous contrôle de la communauté internationale, ils n’ont pour viatique que le fantasme d’improbables révolutions, les enseignements du “petit professeur” et de sa vaste bibliothèque, ou les injonctions de man Jeanne, farouche gardienne des règles d’humanité élémentaires – règles que bafouent allègrement les nantis et les représentants interchangeables des ONG planétaires

Éditions Actes Sud
Parution : Janvier 2016

 

Son programme

Jeudi 23 novembre à 19h30
Bibliothèque de Lumes

Vendredi 24 novembre à 18h30
Bibliothèque de Damvillers

Samedi 25 novembre à 17h30
Médiathèque de Mulhouse

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Kei Miller

Découvrez Kei Miller, romancier et poète. Depuis L’authentique Pearline Portious, il poursuit une œuvre romanesque aussi éclatante qu’envoûtante sur notre manière de penser et dire le monde. 

miller-kei-kei-miller-opale (1)

© Nemo PERIER STEFANOVITCH

Kei Miller est une des voix montantes de la littérature des Caraïbes. Il aborde la différence des cultures et des coutumes dans une langue colorée et chatoyante, teintée d’accents créoles. Il est né en Jamaïque où il a passé son enfance, puis étudie au Royaume-Uni où il vit désormais. Il enseigne l’écriture créative à la Royal Hallway, Université de Londres.

Il obtient de nombreux prix pour son premier recueil de nouvelles The fear of stores en 2007 qui traite de l’homophobie en Jamaïque, puis pour plusieurs de ses recueils de poèmes comme The cartographer Tries to Map a Way to Zion qui reçoit le Forward Prize en 2014. La même année, il est adoubé par ses pairs de la Poetry book society au sein de la prestigieuse « next generation poets »

Sa dernière publication

bytheriversplat1-l-572150

Augustown, quartier pauvre de Kingston. En cet après-midi d’avril 1982, Kaia rentre de l’école. Ma Taffy l’attend, assise sur sa véranda. La grand-mère n’y voit plus mais elle reconnaît entre toutes l’odeur entêtante, envahissante, de la calamité qui se prépare. Car aujourd’hui, à l’école, M. Saint-Josephs a commis l’irréparable : il a coupé les dreadlocks de Kaia – sacrilège absolu chez les rastafari. Et voilà Ma Taffy qui tremble, elle que pourtant rien n’ébranle, pas même le chef du gang Angola ni les descentes des Babylones, toutes sirènes hurlantes.

Éditions Zulma
Parution : Septembre 2017

 

Son programme

Vendredi 24 novembre à 12h00
BU Robert de Sorbon – Reims

Vendredi 24 novembre – 18h00
Médiathèque Georges Pompidou – Châlons-en-Champagne

Samedi 25 novembre à 10h00
Bibliothèque – Thilay

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Peter Cunningham

C’est Peter Cunningham que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui. 

CUNNINGHAM Peter copyright 'Hege Glimsdal, Oslo'

Peter Cunningham est un écrivain et journaliste irlandais, il vit actuellement dans le Comté de Kildare et est membre de l’académie irlandaise des arts de lettre, l’Aosdana. Originairede Waterford, la plus ancienne ville d’Irlande,il dit qu’il a grandi dans une famille de conteurs. Ses premiers romans, à commencer par le Seigneur noble en 1986, étaient des thrillers. En 1990, il a commencé à écrire des romans où il met en scène la vie à Waterford, qu’il renomme  Monument, une ville portuaire dans le sud-est de l’Irlande.
Remarqué pour « La mer et le silence », paru en 2012, avec lequel il obtient le Prix de l’Europe, il est de nouveau traduit en français avec « Descendre la rivière » en 2016. Il s’agit une enquête palpitante, un retour  vers l’enfance auprès des rivières d’Irlande. La construction du roman est un véritable parcours psychologique. Il est question de mémoire, du temps qui passe, et aussi de l’histoire de l’Irlande.

Sa dernière publication

product_9782072599026_195x320

Alex et sa femme Kay vivent à Bayport près de Toronto, au bord du lac Muskoka. Alex s’apprête à publier son second roman quand il reçoit de son éditeur une enveloppe contenant un curieux insecte : une mouche pour la pêche. Cette découverte réveille en lui de douloureux souvenirs d’enfance où il est question d’un père écrasant, de prêtres troubles et troublés et d’un ami trahi, dans une Irlande où tout se sait et rien ne se dit.
Les souvenirs s’égrènent et forment peu à peu l’image du drame, entrecoupée de la description raisonnée de la pêche à la truite, habile tension narratrice et anticipatrice. Mais une menace rôde autour de la famille : un nouveau venu à Bayport, qui se prétend ancien policier, se fait de plus en plus présent, insistant…
Une enquête sensible et libératrice qui montre comment le traumatisme nié, enfoui, les silences et les mensonges peuvent détruire des vies.

Éditions Joëlle Losfeld, Gallimard
Parution : Avril 2016

 

Son programme

Vendredi 17 novembre à 18h30
Bibliothèque de Ligny En Barrois

Samedi 18 novembre à 15h00
Bibliothèque de Sedan

Samedi 18 novembre à 19h00
Bibliothèque de Poix-Terron

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Philippe Lutz

Découvrez Philippe Lutz, notre auteur régional, professeur agrégé, auteur et photographe, et ancien directeur de la médiathèque de Sélestat. 

Philippe Lutz autoportrait

Fils de Malgré Nous, Philippe Lutz trouve dans l’étude des lettres classiques une nécessaire échappatoire à sa culture germanique. Il découvre les îles grecques en 1968 et ne cesse depuis d’y séjourner. Il leur consacre un livre, Îles grecques, mon amour, Grand Prix du livre insulaire à Ouessant en 2013. C’est en homme passionné qu’il décrit les habitants de ces îles, leur culture et les paysages.
Grand marcheur, il est également photographe. Depuis 1999, il poursuit une grande aventure : la publication en ligne, tous les jours, d’une photographie afin de constituer une sorte d’éphéméride par l’image, captant l’air du temps, gardant la mémoire d’un regard posé sur l’exercice quotidien de l’existence.

 

Sa dernière publication

du paradis

« C’est le paradis ! » Qui, dans des circonstances particulièrement heureuses, n’a pas déjà éprouvé ce sentiment ou prononcé ces mots ? Explorant tour à tour l’Histoire, la peinture, la Bible ou la littérature, dans un incessant va et vient avec son propre vécu, Philippe Lutz interroge ce concept vieux de trois mille ans mais toujours vivant dans notre imaginaire, et dont il décline les composantes : nature, eau, nudité, complicité avec les bêtes, éloignement du monde, innocence, temps suspendu… Un livre qui conjugue anecdotes, savoir et humour, et qui nous emmène des îles grecques aux fumeries d’opium du Laos en passant par le royaume du prêtre Jean et les campings naturistes : autant d’adresses pour de possibles paradis, naturels ou artificiels, perdus ou à venir.

Éditions Médiapop
Parution : Novembre 2016

 

Son programme

Mardi 21 novembre à 18h30
Bibliothèque de Givet

Mercredi 22 novembre à 18h30
Bibliothèque de Sézanne

Jeudi 23 novembre à 18h00
Bibliothèque de Montier en Der

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Karla Suarez

La Cubaine Karla Suarez sera l’une de nos invitées du festival, on vous propose de la découvrir. 

fg1481

La vie de Karla Suarez se partage entre trois passions : la musique, les mathématiques et l’écriture pendant de très longues années. Née à la Havane en 1969, Karla vit aujourd’hui à Lisbonne et est ingénieure en informatique et écrivaine. Sa passion pour la musique est mise de côté avant la sortie de son premier roman Tropique des silences. Oeuvre pour laquelle elle est récompensée par le prix du premier roman en Espagne et est sélectionnée par le journal El Mundo parmi les 10 meilleurs nouveaux écrivains de l’année 2000.

Sa dernière publication

editions-metailie.com-fils-du-heros-hd-300x460

Ernesto a 12 ans lorsqu’on lui annonce la mort de son père dans les troupes cubaines envoyées en Angola. Fini les aventures trépidantes avec ses amis Lagardère et la belle capitaine Tempête, lui, le courageux comte de Monte-Cristo, se voit obligé de devenir “le fils du héros”, une tâche particulièrement lourde dans un pays socialiste.

Plus tard, obsédé par cette guerre dans laquelle son père a disparu, il étudie avec passion cette période sur laquelle les informations cubaines ne sont pas totalement fiables. Il tente alors de reconstruire l’histoire de la mort de son père et se rend compte que tout ne s’est pas passé comme il l’a imaginé. Faire la guerre est plus compliqué que ce qu’on croit.

Éditions Métailié
Parution : Mars 2015

 

Son programme

Mardi 21 novembre à 18h00
Bibliothèque Saint-Rémi à Reims

Mercredi 22 novembre à 20h00
Bibliothèque de Fayl-Billot

Jeudi 23 novembre à 18h30
Bibliothèque de Chaumont

Vendredi 24 novembre à 18h00
Séance de dédicace à la librairie Le Neuf à Saint-Dié

Samedi 25 novembre à 10h00
BMI – Epinal

Samedi 25 novembre à 15h00
Bibliothèque de Bains-les-Bains

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Julien Blanc-Gras

On vous propose aujourd’hui de découvrir Julien Blanc-Gras, écrivain voyageur et journaliste-reporter, auteur notamment de « Gringoland » ou encore plus récemment de « Briser la glace ».

Blanc-Gras Julien-Portrait N&B©Fred Kihn

Julien Blanc-Gras est voyageur et écrivain, journaliste à l’occasion. Curieux du monde, cultivé et facétieux, il parcourt le monde à la recherche de récits drôlissismes. En 2005, il a publié au Diable Vauvert, « Gringoland« , qui conte son périple latino-américain et a été lauréat du festival du Premier Roman de Chambéry. C’est avec lui qu’ en 2013 les lecteurs découvriront les îles Kiribati  avec son livre « Paradis (avant liquidation) ». Maniant les aphorismes et l’humour avec dextérité, Julien Blanc Gras entraîne ses lecteurs dans les multiples aventures de sa vie, y compris avec In Utero celle de devenir père avec un sens de l’autodérision bien réjouissante ».

Sa dernière publication

briser-la-glace-j.-blanc-gras-couverture-_-bande_1

Une immersion polaire tout en finesse par un écrivain-voyageur au ton unique. Ni aventurier, ni ethnologue, ni sportif, ce « Touriste » faussement candide relate un périple au Groenland où l’on croise des chasseurs de baleine et des aurores boréales, des pêcheurs énervés et des dealers fanfarons, des doux rêveurs et surtout des icebergs. Beaucoup d’icebergs.
En ville, devant les glaciers ou sur les flots, les rencontres incongrues et les panoramas grandioses invitent à la réflexion. Le Groenland est une des destinations les plus prisées des français, et en même temps une des plus mystérieuses. Julien Blanc-Gras est sans conteste un guide remarquable : il nous livre ici une vision de ce pays à la fois pleine d’humour, de sensibilité, et de connaissance.

Éditions Paulsen
Parution : Septembre 2016

 

Son programme

Mercredi 22 novembre à 14h30
Bibliothèque de Revin

Mercredi 22 novembre à 18h30
Médiathèque de Signy L’Abbaye

Jeudi 23 novembre à 20h00
Bibliothèque du Grand Verdun 

Vendredi 24 novembre à 20h30
Bibliothèque de Nogent  

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Ananda Devi

Découvrez Ananda Devi, femme de lettres mauricienne, Chevalier des Arts et des Lettres en 2010 suite à la publication de son roman « le Sari vert ». 

DEVI Ananda photo C. Hélie Gallimard COUL 1 09.09

Passionnée d’écriture, poésies, nouvelles, récits et romans, Ananda Devi n’a que 15 ans lorsqu’elle remporte son premier concours avec l’écriture d’une poésie. Parents indiens, Ananda Devi est née sur l’île Maurice, elle y consacre notamment une œuvre où elle raconte le tissage culturel et humain et n’a pas la moindre hésitation quand il s’agit de dénoncer les cloisonnements d’un espace insulaire.
Écrivaine mais aussi ethnologue et traductrice, elle explore avec violence mais aussi poésie, les failles humaines, en faisant évoluer des personnes en marges, se dressant contre toute forme de rejet, opposant la lumière à la noirceur, confrontant la réalité à l’imaginaire, luttant pour la reconnaissance de l’autre dans sa pluralité, notamment la femme.

Sa dernière publication

A14796

Une romancière occidentale qui s’attache à un petit mendiant sale et pustuleux ; trois riches Américaines parties en Inde se consacrer à la charité ; la solitude d’une femme de maharaja ; les mésaventures d’un écrivain couvert de ridicule par une journaliste… On retrouve dans ce recueil de onze nouvelles les grandes thématiques d’Ananda Devi, telles que la place des femmes dans la société, la critique du regard occidental sur l’Inde, la présence du fantastique dans le quotidien ou le choc entre tradition et modernité. Ananda Devi développe dans chacun de ces récits des univers violents et sensuels, très réussis. Chaque nouvelle est nette, superbement menée, empreinte d’une ironie féroce et troublante.

Éditions Gallimard
Parution : Mars 2015

 

Son programme

Vendredi 17 novembre à 18h00
Soirée inaugurale
Médiathèque Jean Falala à Reims

Samedi 18 novembre à 10h30
Médiathèque de Tinqueux

Samedi 18 novembre à 16h30
Médiathèque de Saint-Germain

 

Tous les auteurs