Présentation auteurs : François Place

Le sixième auteur que nous vous présentons s’adresse surtout à un jeune public, auteur et illustrateur, découvrez François Place. 

FPportrait2017

Fantastiques et imaginaires, tels sont les lieux des aventures que raconte François Place dans ses albums illustrés et romans. Ce Parisien né en 1957 a étudié à l’école des arts et industries graphiques Estiennes. Il se fait connaître par ses illustrations des livres de la collection « Bibliothèque rose » ou encore des romans d’auteurs comme Timothée de Fombelle, Michael Morpurgo et Erik L’homme.
Son premier album, Les derniers géants, est publié en 1992, un carnet de voyages d’un explorateur à la recherche des derniers géants de la planète. S’en suivent les trois tomes de L’atlas des géographies d’Orbae.

Sa dernière publication

grand ours

Au commencement du monde étaient les poissons, les oiseaux, les animaux sauvages… et les « marchedebout », c’est-à-dire les hommes, vivant de la chasse. Kaor, l’un d’eux, est protégé par l’esprit tutélaire du Grand Ours. Le petit garçon grandit et est mis au défi par son oncle de chasser un ours. Le combat est inégal et Kaor y perd l’usage d’une jambe. Mais Grand Ours veille toujours. Il lui envoie Frân, un vieux sage, et Thia, une ravissante jeune fille, qui le soignent. Petit à petit, Frân lui livre ses secrets et lui apprend à « faire apparaître l’esprit des animaux » sur les parois de la grotte, c’est-à-dire à dessiner…

Éditions Casterman
Parution : Avril 2014

 

Son programme

Jeudi 23 novembre à 18h00
Rencontre à la bibliothèque Diderot – Châlons-en-Champagne

Vendredi 24 novembre à 18h00
Rencontre à la bibliothèque – Nouzonville

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Sylvain Savoia

Originaire de la région Grand Est, nous aurons le plaisir d’accueillir pour cette 4ème édition Sylvain Savoia . 

savoia

© Chloé Vollmer

Depuis 2005, Sylvain Savoia réalise Marzi, une série d’albums basée sur les souvenirs d’enfance de son auteure, Marzena Sowa : elle dépeint la Pologne des années 1980, vue par les yeux grands ouverts d’une petite fille particulièrement attachante.

Sylvain Savoia est seul aux commandes pour Les Esclaves oubliés de Tromelin, qui retrace le tragique destin de Malgaches naufragés, sur un îlot perdu au milieu de l’Océan indien. Richement documenté (il a participé à une mission archéologique sur l’île), ce récit d’une cruelle actualité offre une magnifique leçon d’humanité.

Sa dernière publication

couv reduite

L’île des Sables, un îlot perdu au milieu de l’océan Indien dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là… À la fin du XVIIIe siècle, un navire y fait naufrage avec à son bord une « cargaison » d’esclaves malgaches. Les survivants construisent alors une embarcation de fortune. Seul l’équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d’esclaves.

Les rescapés vont survivre sur ce bout de caillou traversé par les tempêtes. Ce n’est que le 29 novembre 1776, quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.

Éditions Dupuis
Parution : Avril 2015

 

Son programme

Mardi 21 novembre à 18h00
Rencontre au prieuré de Regniowez

Mercredi 22 novembre à 14h30 – 16h30
Dédicace à la librairie Plume et Bulle – Charleville

Mercredi 22 novembre à 19h00
Rencontre à la médiathèque Laon Zola – Reims

Jeudi 23 novembre à 15h00
Rencontre à la bibliothèque – Joinville

Vendredi 24 novembre à 18h30
Rencontre à la bibliothèque – Aubréville

 

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Daniel Maximin

Deuxième semaine de présentation, notre troisième auteur n’est autre que Daniel Maximin. 

© HERMANCE TRIAY

Né en 1947 en Guadeloupe, Daniel Maximin débarque à Paris avec ses parents à 13 ans. Il poursuit des études de lettres à la Sorbonne, période où il fréquente la librairie de la rue des écoles Présence africaine, qui réunit alors de nombreux intellectuels liés à la décolonisation – dont Aimé Césaire. C’est le début d’une longue fraternité de lettres qui ne s’interrompra qu’avec la mort du grand homme en 2008. Daniel Maximin lui rend un hommage fervent en 2013 dans l’ouvrage, Aimé Césaire, frère volcan (2013).
Il est l’auteur également de trois romans (L’Isolé soleil, Soufrières et L’île et une nuit) qui forment une trilogie sur l’histoire tourmentée des îles de la Guadeloupe. 

Sa dernière publication

109975_couverture_Hres_0

Daniel Maximin, ami et complice discret et attentif d’Aimé Césaire, fait ici à voix libre et nue le récit de leurs échanges fervents durant plus de quarante ans entre Paris et leurs Antilles.

Ni souvenirs pieux, ni confidences impudiques, ni biographie distanciée, cette évocation de l’homme et du poète par celui qu’Aimé Césaire appelait son frère volcan, est une vivante introduction à l’œuvre, à la pensée et à l’action de cette figure majeure du XXe siècle.

Éditions du Seuil
Parution : Juin 2016

 

Son programme

Jeudi 23 novembre à 19h00
Rencontre à la médiathèque – Brienne

Vendredi 24 novembre à 18h30
Rencontre à la médiathèque – Épernay

Samedi 25 novembre à 16h00
Rencontre à la médiathèque Croix Rouge – Reims

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Pascale Dietrich

Nous vous présentons aujourd’hui un second auteur qui prendra part au Festival, il s’agit de Pascale Dietrich. 

DIETRICHp_OPALE5

© Philippe MATSAS / Opale / Leemage / Editions Liana Levi

Pascale Dietrich est sociologue à l’institut national d’études démographiques. Ses travaux portent essentiellement sur les inégalités sociales.

Passionnée par la fiction, elle a publié des nouvelles dans des revues ou des collectifs (Monsieur Toussaint Louverture) avant de se lancer dans l’écriture de romans policiers.
Dans Une île bien tranquille, Pascale Dietrich nous entraîne dans une Bretagne imaginaire, sur une île où vit une “société miniature”, dont elle dépeint les petits et grands travers sur un ton narquois qui réjouit le lecteur.

Sa dernière publication

book_565Sur les îles bretonnes, tranquilles ou pas, le vent est toujours coupable: des naufrages, des névroses, et même des chutes du haut des falaises. Difficile pourtant de convaincre Edelweiss, de retour à Trevedic pour enterrer son père tombé du pic du Rat, de ce scénario. Ses doutes se renforcent lorsqu’elle remarque que les îliens ont étrangement changé leurs habitudes: ils ont repeint leurs maisons à neuf, possèdent des yachts rutilants ou encore des voitures de luxe tout à fait inutiles dans cette société miniature. Veulent-ils se la jouer chicos, comme son petit ami parisien, gentil mais «un peu connard»? Ou cachent-ils un secret derrière des bizarreries de plus en plus inquiétantes, comme lancer des balles de tennis ornées de têtes de mort dans le jardin?

Éditions Liana Levi
Parution : Mai 2016

 

Son programme

Jeudi 23 novembre à 14h00
Rencontre à la bibliothèque – Bettancourt

Vendredi 24 novembre à 18h00
Rencontre à la bibliothèque – Juniville

Tous les auteurs

Présentation auteurs : Patrick Chamoiseau

Nous avons choisi Patrick Chamoiseau pour débuter les présentations des 16 auteurs qui participeront au Festival pour cette nouvelle édition. 

2016845RSNB 2017-2

Natif de Martinique, Patrick Chamoiseau fonde en 1980 le mouvement de la créolité, réhabilitant la langue, son oralité et au delà l’histoire et la culture des Caraïbes. À la fois essayiste, romancier, conteur, sa notoriété éclate avec la parution de Texaco, pour lequel il reçoit le prix Goncourt en 1992.

Chacun de ses textes nous confronte aux dérèglements de nos sociétés, qu’ils soient historiques, moraux ou encore écologiques.

Dans une langue inédite, riche en poésie, il prône un autre imaginaire du monde, une autre façon de vivre ensemble.

Sa dernière publication

imagesLa poésie n’est au service de rien, rien n’est à son service. Elle ne donne pas d’ordre et elle n’en reçoit pas. Elle ne résiste pas, elle existe — c’est ainsi qu’elle s’oppose, ou mieux : qu’elle s’appose et signale tout ce qui est contraire à la dignité, à la décence. À tout ce qui est contraire aux beautés relationnelles du vivant. Quand un inacceptable surgissait quelque part, Edouard Glissant m’appelait pour me dire : « On ne peut pas laisser passer cela ! » Il appuyait sur le « on ne peut pas ». C’était pour moi toujours étrange. Nous ne disposions d’aucun pouvoir. Nous n’étions reliés à aucune puissance. Nous n’avions que la ferveur de nos indignations.

Éditions Le Seuil
Parution : Avril 2017

 

Son programme

Vendredi 17 novembre à 18h00
Soirée inaugurale à la médiathèque Falala – Reims

Samedi 18 novembre (heure et lieu à venir)
Rencontre avec Christian Lapie autour de son ouvrage Les Métamorphes.

Samedi 18 novembre à 20h00
Rencontre à la bibliothèque – Rethel

Mardi 21 novembre à 12h00
Rencontre à la bibliothèque Universitaire – Reims

Mardi 21 novembre à 20h00
Rencontre à la médiathèque Voyelles – Charleville

Tous les auteurs

Voyage dans les îles pour l’édition 2017

Cette année, le festival littéraire a pour thème « Des îles et des livres ». Du 17 au 26 novembre 2017, Interbibly et l’ensemble des bibliothèques participantes vous fera voyager aux quatre coins du monde grâce aux 16 auteurs présents.

Le programme est actuellement en cours de finalisation, nous vous le dévoilerons très rapidement.

Pour ne rien rater, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux (facebook et twitter) et vous abonner à notre newsletter !

Interbibly _ affiche-page-001.jpg

Émission « De l’Encre sur les ondes » #08

L’émission « De l’Encre sur les ondes » est proposée par la radio associative Radio Primitive en partenariat avec la Région Champagne-Ardenne.

Cette émission vise à promouvoir les acteurs de la chaine du livre en région, un voyage entre les lignes de l’écrit.

Découvrez l’émission consacrée au festival « Les Écrivains de l’exil ». L’occasion pour vous de (re)découvrir la soirée inaugurale du festival dont les rencontres se poursuivent dans les jours à venir :

  • Jeudi 10 décembre à 17h30, la Bibliothèque Universitaire Robert de Sorbon à Reims accueille Guillaume Jan ;
  • Vendredi 11 décembre à 18h, la médiathèque Saint-Exupéry de Juniville accueille Guillaume Jan ;
  • Samedi 12 décembre à partir de 15h, la médiathèque Croix-Rouge de Reims accueille Sema Kiliçkaya ;
  • Jeudi 17 décembre à partir de 18h, la Médiathèque du Grand Troyes accueille Guillaume Jan.

Retrouvez l’intégralité des émissions « De l’Encre sur les ondes » ici.

Le Festival continue !

Yahia Belaskri 4 signée Francesco Gattonisema.kilickaya1Guillaume Jan

 

 

 

 

 

 

Plusieurs rencontres ayant dû être reportées, vous pouvez encore rencontrer :

À la médiathèque de Sedan : Yahia Belaskri, samedi 5 décembre à 14h30

À la Bibliothèque universitaire Robert de Sorbon à Reims : Guillaume Jan, jeudi 10 décembre à 17h30

À la bibliothèque de Juniville : Guillaume Jan, vendredi 11 décembre à 18h

À la médiathèque Croix Rouge de Reims : Sema Kiliçkaya, samedi 12 décembre à partir de 15h (lecture de contes et de textes sur le thème de l’exil avec la participation de l’auteur, suivie d’un débat à 16h)

À la médiathèque du Grand Troyes : Guillaume Jan, jeudi 17 décembre à 18h

 

Les rencontres du jour

Les pérégrinations des auteurs présents en Champagne-Ardenne s’achèvent aujourd’hui. Pour les rencontrer, rendez-vous à :
– Revin au centre social Orzy avec Laura Alcoba à 10h30
– la librairie Bédérama à  Reims avec Marcelino Truong à 14h
– Bourgogne à la médiathèque des Promenades à 15h avec Laura Alcoba
– la Médiathèque du Grand Troyes avec Caryl Férey à 15h30
–  la Médiathèque des Portes de Romilly-sur-Seine à 17h avec Ryoko Sekiguchi
– Charleville-Mézières à la Médiathèque Voyelles avec Marcelino Truong à 18h30.

Le festival n’est pas terminé, d’autres rencontres auront lieu au mois de décembre.