Présentation auteurs : Louis-Philippe Dalembert

Partons à la découverte de Louis-Philippe Dalembert. 

LouisPhilippeDalembert©LaurenceLamoulie

Louis-Philippe Dalembert garde un amour intact pour son île natale Haïti. Poète, grand voyageur, il est né en 1962 à Port-au-Prince et s’est finalement installé à Paris où il a fait aussi ses études. Sa thèse soutenue à la Sorbonne Nouvelle  sur l’écrivain Alejo Carpentier, porte déjà l’attirance vers les littératures d’Amérique latine.

L’auteur reçoit en 2017 le prix du Livre de France Bleu, et le prix Orange pour « Avant que les ombres s’effacent ». Il fait découvrir à ses lecteurs l’histoire d’un décret-loi voté dès 1939 par l’Etat Haïtien offrant passeports et sauf-conduits aux juifs persécutés.  Avec le talent incontesté d’un conteur plein d’humour et de finesse, il raconte l’histoire du docteur Schwarzberg, juif allemand qui fuit l’Allemagne, pour s’installer dans l’une des premières républiques indépendantes des Caraïbes. C’est le roman optimiste d’un homme qui a gagné la liberté et qui porte un nouveau regard sur l’île natale de Dalembert.

Sa dernière publication

41aJl1OJt+L._SX195_

En guise de prologue à cette fresque conduisant son protagoniste de Lódz, en Pologne, à Portau-Prince, l’auteur rappelle le vote par l’État haïtien, en 1939, d’un décret-loi de naturalisation in absentia, qui a autorisé ses consulats à délivrer passeports et sauf-conduits à des centaines de Juifs, leur permettant ainsi d’échapper au nazisme. Avant d’arriver à Port-au-Prince – à la faveur de ce décret – au début de l’automne 1939, le docteur Ruben Schwarzberg, né en 1913 dans une famille juive polonaise, a traversé bien des épreuves. Devenu un médecin réputé et le patriarche de trois générations d’Haïtiens, il a peu à peu tiré un trait sur son passé. Mais, quand Haïti est frappé par le séisme de janvier 2010 et que la petite-fille de sa défunte tante Ruth – partie s’installer en Palestine avant la deuxième guerre mondiale – accourt parmi les médecins et les secouristes du monde entier, il accepte de revenir pour elle sur son histoire familiale.

Éditions Sabine Wespieser
Parution : Mars 2017

 

Son programme

Vendredi 17 novembre à 18h00
Soirée inaugurale
Médiathèque Jean Falala à Reims

Samedi 18 novembre à 11h00
Médiathèque de Cormontreuil

 

Tous les auteurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s